saint benoist sur vanne : Un peu d'histoire...

Saint Benoist sur Vanne est un village qui se situe à mi-chemin entre Sens et Troyes.

 

Il est constitué de deux villages dont l’un s’appelait il y a fort longtemps Courmorin à flanc de coteau sud sur la rive droite de la Vanne et d’un autre Courmononcle sur la rive gauche, auxquels s’ajoute une ferme isolée Armentières.

Le rattachement de Courmononcle à Saint Benoist date de 1854.

C’est en 1075 que l’évêque de Troyes, Hugues II, fit don de ses droits sur Courmorin aux moines du monastère de Saint Benoit sur Loire.

Courmorin changea alors de nom pour devenir Saint Benoist sur Vanne. 

Armentières quant à elle fut jusqu'à la Révolution une grange appartenant à l’abbaye de Vauluisant.

 

Saint Benoist sur Vanne, c’est aussi le Pays des sources qui sortent du plateau de la Forêt d’Othe, au pied du coteau à Courmononcle.

Deux de ces sources, La Bouillarde et Armentières, propriétés de la ville de Paris, sont captées pour alimenter la capitale en eau potable.

Ces deux sources gagnent le réservoir de Montsouris  à l’ouest de Paris, par l’aqueduc de la Vanne, long de 140 Km, ouvrage réalisé au 19ème siècle sous Napoléon III.

 

Aujourd’hui, le village d’une superficie de 1668 ha dont 138 ha de forêts qui compte 244 habitants est extrêmement bien desservi. Par l’autoroute (sortie 19 à 6 km) il est très facile de rejoindre les grandes métropoles Lyon, Dijon, Paris, Reims, Strasbourg, Bordeaux et toute les grandes capitales Européennes.

 

Situation administrative :

Saint Benoist sur Vanne fait partie du canton d’Aix en Othe et de la Communauté de Communes du Pays d’Othe Aixois.